Roger Casterman, topographe au Congo 1926/1936


Editie 1

En 1926, Roger Casterman débarque au Congo, engagé comme topographe. Pendant dix années, il y vit et voyage, découvrant des réalités diverses. À travers sa passion pour le dessin, avec un net penchant pour la caricature, il témoigne de la vie de tous les jours au Congo dans les années 20 et 30. L'attitude des colons, son métier de topographe, la découverte de la population indigène, les sublimes paysages de l’Afrique centrale mais aussi sa vie familiale sont pour lui une source d’inspiration constante. Au fil de ses aquarelles, croquis, photographies et notes, on découvre aussi bien un panorama de l’Afrique coloniale qu’une chronique intime et pudique d’un jeune marié et père de famille faisant preuve d’esprit critique et de sensibilité.

D’Elisabethville à la brousse, les traces que nous a laissées Roger Casterman dessinent une page d’histoire. Elles sont présentées ici par sa fille, Cécile Casterman, aidée de son mari Roger Hamers.


Paperback - In het Frans 25,00 €

InfoVoor meer informatie over BTW en andere belatingsmogelijkheden, zie hieronder "Betaling & BTW".

Gegevens


Uitgever
Versant Sud
Auteur
Cécile Casterman, Raymond Hamers,
Taal
Frans
Categorie uitgever
> Economische en sociale wetenschappen > Bevolkings- en ontwikkelingswetenschappen
Categorie uitgever
> Exacte wetenschappen > Geologie en aardrijkskunde
Categorie uitgever
> Filosofie, letteren, taalkunde en geschiedenis > Geschiedenis
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
Voor het eerst gepubliceerd
19 mei 2017

Livre broché


Publicatie datum
26 februari 2019
ISBN-13
9782872911400
Omvang
Front matter page count : 60
Code
98660
Formaat
17 x 24 cm
Gewicht
118 grams
Aanbevolen verkoopprijs
8,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

ePub


Publicatie datum
26 februari 2019
ISBN-13
9782872911417
Code
Epub98660
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Schrijf een reactie

Inhoud


INTRODUCTION


I. DE FAROUK À SADATE : HAUTS ET BAS
DES RELATIONS BILATÉRALES 

A. Guerre froide et positionnements divergents 
B Les turbulences bilatérales sous Nasser
C. La relance sous Anouar al Sadate 


II. LA DISCRÈTE PÉNÉTRATION CHINOISE
EN ÉGYPTE : LA PRÉSIDENCE MOUBARAK
(1981-2011) 

A. La stabilisation d'une relation au long cours
B. L’importance de l’Égypte après Tian An Men 
C. Approfondissement des domaines
de coopération et nouvelles collaborations
D. Accélération après l’entrée de la Chine
à l’OMC en 2001 
E. L’intérêt de Moubarak pour le « modèle chinois » 
F. Les investissements de Pékin 
G. Le déploiement d’instruments
de « soft power »… 
H .… et ses livraisons d’armes


III. LE « PRINTEMPS ÉGYPTIEN »
ET SES REBONDISSEMENTS : AU-DELÀ
DES CHOCS, UNE RELANCE RAPIDE 

A. De l’inquiétude … 
B. … à l’adaptation 
C. Le choix « chinois » de Morsi 
D. Pékin face au retournement de l’été 2013 :
une réception tout en douceur 


IV. LA MISE EN PLACE D’UN « PARTENARIAT
STRATÉGIQUE GLOBAL » SOUS AL-SISI 

A. Le « partenariat stratégique global » :
un développement hautement symbolique
B. Multiplication des rencontres 
C. La visite historique de Xi Jinping au Caire 
D. L’essor de la coopération sécuritaire 
E. L’Égypte et le projet de route de la soie 
F. L’accélération des coopérations économiques
et des investissements 
G. L’intégration de l’Égypte dans les dynamiques multilatérales impulsées par la Chine 
H. Le décollage étonnamment lent du commerce
bilatéral 


CONCLUSION