Les pratiques de salaire variable dans les entreprises multinationales en Belgique

Courrier Hebdomadaire 2307
Editie 1

La Belgique constitue une terre d'accueil pour les multinationales, qui y occupent une place majeure en matière d’investissement, de revenu et d’emploi. Ce statut d’acteurs économiques de premier plan leur confère ipso facto une influence certaine sur les relations de travail ayant cours dans le pays, notamment pour ce qui concerne la détermination des rémunérations.

Au niveau mondial, une évolution majeure des dernières décennies est l’engouement des entreprises pour les pratiques de salaire variable (dites aussi de flexibilité salariale). Il s’agit d’octroyer aux travailleurs une rémunération basée sur la productivité, le mérite ou la performance (à l’échelle d’un individu, d’un groupe de personnes ou de l’entreprise dans son ensemble). Cette rémunération s’ajoute au salaire fixe qui, pour sa part, s’inscrit dans un système de relations collectives de travail et est lié au statut, à la fonction, au diplôme et à l’ancienneté. Elle peut consister en primes, en commissions, en redistribution des profits, en participation au capital de l’entreprise (par exemple, sous la forme de stock options), etc.

Parti des États-Unis, ce mouvement s’inscrit dans une tendance plus large de modification des conceptions en matière de gestion des ressources humaines, dont l’objectif est de mieux faire face aux défis contemporains. Dans ce cadre, les pratiques de salaire variable sont parfois perçues comme un instrument-clé, en raison des multiples avantages qu’elles présentent pour les entreprises : elles accroissent la capacité d’adaptation et la compétitivité, elles renforcent la motivation des travailleurs, elles favorisent le contrôle managérial, etc.

Ce Courrier hebdomadaire permet de voir dans quelle mesure les entreprises internationales introduisent les pratiques de salaire variable au niveau de leurs filiales belges. Sur la base d’une enquête menée auprès de quelque 200 multinationales implantées en Belgique, l’étude identifie les facteurs qui contribuent au développement de ces pratiques. M. Van den broeck montre que, à l’influence de la maison mère et du groupe multinational, s’ajoute celle de l’environnement institutionnel belge.


Paperback - In het Frans 6,90 €

Gegevens


Uitgever
CRISP - Centre de Recherche et d'Information Socio-Politiques
Titel deel
Numéro 2307
Auteur
Marie Van den Broeck,
Collectie
Courrier hebdomadaire.
ISSN
00089664
Taal
Frans
Categorie uitgever
> Economische en sociale wetenschappen > Economische wetenschappen > Arbeidseconomie
Categorie uitgever
> Recht > Economisch, financieel en handelsrecht
Categorie uitgever
> Economische en sociale wetenschappen > Economische wetenschappen
Categorie uitgever
> Recht > Sociaal recht
Onix Audience Codes
05 College/higher education
Voor het eerst gepubliceerd
21 december 2016
Type werk
Tijdschriftnummer

Paperback


Product Detail
1
Publicatie datum
21 december 2016
ISBN-13
978-2-87075-146-6
Omvang
Aantal pagina's hoofdinhoud : 48
Code
978-2-87075-146-6
Formaat
21 x 25 cm
Gewicht
97 grams
Aanbevolen verkoopprijs
6,90 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Schrijf een reactie