La Pan-européanisation de la gestion des conflits de minorités

Regarder autrement l'élargissement de l'Union européenne et la question des minorités
Editie 1

Partant de l'étude de l’impact de l’élargissement de l’Unioneuropéenne sur la question des minorités, l’étude publiée icidéveloppe une nouvelle perspective d’analyse de la gestiondes conflits de... Lees verder

Partant de l'étude de l’impact de l’élargissement de l’Union européenne sur la question des minorités, l’étude publiée ici développe une nouvelle perspective d’analyse de la gestion des conflits de minorités. Au processus d’européanisation de la question des minorités se superpose en effet un processus de pan-europénanisation, issu de l’action collective des organisations régionales (OTAN, OSCE et Conseil de l’Europe) qui oeuvrent également à la résolution de ces conflits au sein de l’espace de la Grande Europe.

Le présent opuscule propose une analyse originale et inédite des dynamiques, des mécanismes et des effets de ce processus.


Paperback - In het Frans 12,00 €
PDF (PDF) - In het Frans 6,00 €

Gegevens


Uitgever
Presses universitaires de Louvain
Titel deel
Numéro 43
Auteur
Gaëlle Pellon,
Collectie
IEE-Documents
Taal
Frans
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (2013)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Doelgroep
Spécialistes d'études européennes et de relations internationales
Voor het eerst gepubliceerd
01 november 2009
Type werk
Monografie

Paperback


Publicatie datum
01 november 2009
ISBN-13
9782874631801
Omvang
Aantal pagina's hoofdinhoud : 190
Legal Copyright Date
D/2009/9964/40
Code
81326
Formaat
16 x 24 x 1,1 cm
Gewicht
312 grams
Aanbevolen verkoopprijs
12,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Publicatie datum
01 november 2009
ISBN-13
9782874635755
Omvang
Aantal pagina's hoofdinhoud : 190
Code
81326PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Schrijf een reactie

Inhoud


Avant-propos 6
Introduction 13
1 La grammaire des minorités 19
1.1 Panorama des minorités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
1.1.1 une réalité complexe... . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
1.1.2 ...et mal définie : les débats juridiques, méthodologiques
et de pouvoir autour de la définition des minorités 23
1.1.3 Processus d'ethnogenèse . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
1.2 Les conflits de minorités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
1.2.1 Les différentes dimensions des conflits de minorités . . 44
1.2.2 Du jeu simple au jeu complexe : droits de minorités versus
sécurité des États ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
2 L’internationalisation 69
2.1 L’EU-isation de la question des minorités . . . . . . . . . . . 69
2.1.1 La protection des minorités nationales comme enjeu
des élargissements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
2.1.2 Les limites de la politique de l’UE vis-à-vis des minorités
lors des élargissements . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
2.2 Les autres acteurs européens . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
2.2.1 L’action du Conseil de l’Europe : un rôle en amont . . . 96
2.2.2 L’OSCE, l’OTAN et la gestion des conflits de minorités . 102
2.3 les limites structurelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
2.3.1 L’absence ou l’insuffisance d’un système de surveillance 105
2.3.2 les limites de la non-discrimination . . . . . . . . . . . 108
2.3.3 Concurrence entre organisations internationales . . . . 110
3 La construction de la coopération 117
3.1 L’évolution des organisations internationales . . . . . . . . . 117
3.1.1 S’adapter en réaffirmant son rôle . . . . . . . . . . . . 121
3.1.2 S’adapter par conversion institutionnelle . . . . . . . . 125
3.1.3 S’adapter en s’élargissant . . . . . . . . . . . . . . . . 128
3.1.4 S’adapter à travers l’institutionnalisation des interactions
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132
3.2 Les relations inter-institutionnelles . . . . . . . . . . . . . . . 133
3.2.1 Le développement de la communication . . . . . . . . 135
3.2.2 La coopération sur le terrain . . . . . . . . . . . . . . . 138
3.2.3 Un continuum de coopération ? . . . . . . . . . . . . . 143
3.3 Transnistrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145
3.3.1 Dimensions, phases et niveau de violence . . . . . . . 145
3.3.2 Analyse en réseaux et analyse graphique . . . . . . . . 149
Conclusion 159