Éthique et droits de l'homme dans notre société du numérique


Editie 1

Récemment se sont multipliés les rapports, documents ou recommandations relatifs à l'éthique du numérique : le gouvernement anglais ne songe-t-il pas ainsi à créer une « Data Authority », en charge du contrôle éthique des applications de l’intelligence artificielle. Lees verder

Cette profusion de textes et d'initiatives atteste d’une perte de repères et de maîtrise du développement d’une technologie toujours plus puissante mais également au fonctionnement de plus en plus opaque y compris par ceux qui l’utilisent. L’intelligence ambiante et artificielle conduit de plus en plus nos destinées humaines et l’avenir de nos sociétés. La gouvernance des sociétés change de mains au profit des géants du Net. En même temps que la parole se libère, elle devient parfois haineuse, fausse et nous manipule. Quel peut dès lors être le rôle de l’éthique face à cette réalité et comment éviter que l’invocation à cette dimension ne devienne un alibi ? En quoi, les vertus prônées par cette dernière : l’autonomie, la dignité, la justice sociale et relayées par les droits de l’homme peuvent-elles nous aider à retrouver une certaine maîtrise collective et individuelle d’une technologie aux développements imprévisibles ? L’éthique n’at-elle pas à exiger que la technologie soit au service de l’homme, de ses libertés individuelles et publiques, de sa dignité et de nos démocraties ? Elle a à le faire non seulement en rappelant des principes mais surtout, très pragmatiquement, en veillant au coeur de nos entreprises, de nos administrations à introduire cette préoccupation. Au-delà, l’appel éthique renvoie à un devoir de l’État à la fois d’éduquer chacun à cette dimension critique et de créer des lieux où se discutent les enjeux et les développements de la technologie.


Paperback - In het Frans 25,00 €

InfoVoor meer informatie over BTW en andere belatingsmogelijkheden, zie hieronder "Betaling & BTW".

Gegevens


Uitgever
Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique
Auteur
Yves Poullet,
Taal
Frans
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
01 General / trade
CLIL (2013)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Voor het eerst gepubliceerd
04 december 2020

Paperback


Product Detail
1
Publicatie datum
04 december 2020
ISBN-13
978-2-8031-0721-6
Code
100760
Aanbevolen verkoopprijs
25,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Schrijf een reactie

Inhoud


REMERCIEMENTS
LIMINAIRE 


PARTIE 1 — UN ÉTAT DES LIEUX DE L'INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET DES RISQUES ENCOURUS PAR L’HOMME ET LA SOCIÉTÉ 


SECTION 1 — UN ÉTAT DES LIEUX DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE 
I. De l’infrastructure et des terminaux 
II. Du stockage aux applications 
III. Les acteurs 


SECTION 2 — D’UNE SOCIÉTÉ DU RISQUE AUX RISQUES ENCOURUS DU FAIT DU NUMÉRIQUE ET DU RÔLE AMBIGU DE CE DERNIER 
I. L’ambivalence du numérique pour les entreprises, les organisations et les États : des risques créés par la technologie et de la technologie comme réponse « puissante » aux risques 
A. De la technologie comme facteur de risque mais aussi comme réponse au risque — le rôle du droit 
B. De la technologie comme remède à l’insécurité pour les États et les entreprises ? 
II. De l’ambivalence du citoyen vis-à-vis du numérique 
A. Considérations générales 
B. Nos libertés dans la société de l’information 
CONCLUSIONS DE LA PARTIE 1 

PARTIE 2 — ÉTHIQUE, DROIT ET TIC : UN MARIAGE DIFFICILE 
SECTION 1 — QUELLES VALEURS ÉTHIQUES À L’ÉPREUVE DU NUMÉRIQUE ? 
I. De la bioéthique à l’éthique du numérique 
II. De quatre principes éthiques universels et de leur traduction comme droits de l’homme
A. La dignité 
B. L’autonomie ou la « capacité de forger son identité » 
C. La solidarité et la justice sociale 
D. L’apport bénéfique et non malfaisant des technologies 


CONCLUSIONS DE LA SECTION 1 


SECTION 2 — LE NUMÉRIQUE :DE LA RÉPONSE ÉTHIQUE À CELLE DU DROIT 
I. La dignité 
II. L’autonomie ou plutôt le self-development 
A. La transparence — premier principe du RGPD 
B. Le consentement, principe essentiel de la légitimité des traitements 
C. La sécurité des traitements — un élément déterminant de la confiance dans le fonctionnement de notre société de l’information 
III. Solidarité et justice sociale 
A. Considérations de base : les vulnérabilités humaines, le droit et le numérique 
B. De quelques applications 
IV. Beneficent (do good) and not maleficent (do not harm) technology 
A. La condamnation des technologies « malfaisantes » 
B. Le principe de l’ethical value by design 
C. D’une analyse micro à une analyse macro : de l’intérêt d’une éthique appliquée et des difficultés de sa mise en place 
D. Du droit de l’environnement comme modèle ? Le principe de prudence 


CONCLUSIONS 


BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE