Écolo, une histoire

Revue Nouvelle n°5 / 2015
Première édition

Sans mémoire on ne peut construire l'avenir. Telle était la conviction de Benoît Lechat lorsqu’il entama la rédaction de son ouvrage consacré à l’histoire d’Écolo. L’œuvre est inachevée ; à ce jour seul est paru le premier tome. L’essentiel du contenu du second, qui doit raconter la suite de l’histoire, était dans les cartons de l’auteur au moment de son décès, en janvier dernier. Les éditions Étopia ont prévu de faire aboutir le projet dans les prochains mois [1]. C’est sur la même conviction qu’est construit ce dossier : l’histoire de l’écologie politique et du parti Écolo en Belgique, sa substance et ses enseignements, doivent en nourrir l’avenir.

C’est Benoît Lechat lui-même, à qui le projet de ce dossier avait été annoncé, qui a suggéré qu’il s’ouvre par un rappel de la manière dont les thèmes centraux de l’écologie politique ont été traités par La Revue nouvelle à partir du milieu des années 1970. À travers ce rappel, le contexte social, économique, politique et culturel de la naissance d’Écolo est retracé et certains de ses enjeux sont mis en évidence. Le point culminant de cette réflexion fut le dossier d’octobre 1978 intitulé « L’écologie, des mouvements en mouvement ». Michel Molitor, qui y a étroitement collaboré, résume ici les trois axes principaux qui y étaient développés, avec un fort écho dans l’actualité : les luttes urbaines, provoquées surtout par la « rénovation » du quartier Nord à Bruxelles ; la crise énergétique, entre le premier et le second « chocs pétroliers » ; la question de la croissance, qui connaissait sa première grosse panne de l’après-guerre. Il montre que ces trois axes sont intimement liés en ce qu’ils interrogent notre modèle de développement, mais aussi les modes de décision, et donc le pouvoir, dans nos sociétés dites démocratiques. Y revenir aujourd’hui est nécessaire pour saisir les problématiques contemporaines et toujours pertinentes soulevées par l’écologie politique, qui sont susceptibles de nourrir une action politique autonome. En effet, explique l’auteur, « l’écologie est bien autre chose qu’une critique des atteintes à l’environnement ».

Si, au cours des dernières décennies, les problématiques n’ont pas fondamentalement changé [2], elles se sont affinées et approfondies. C’est notamment la façon de les formuler et de les aborder qui est passée par l’épreuve du temps, au fil des expériences militantes et politiques, des victoires et des défaites, et, surtout, de cette difficulté persistante à intéresser et à faire adhérer à large échelle. La réflexion critique et réflexive a fait son chemin. (...)


Livre broché - 10,00 €
PDF (PDF) - 6,00 €

Spécifications


Éditeur
La Revue nouvelle
Partie du titre
Numéro 5
Auteur
La Revue Nouvelle,
Revue
La Revue Nouvelle
ISSN
00353809
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences de la population et du développement
Code publique Onix
05 Enseignement supérieur
Date de première publication du titre
23 juillet 2015
Type d'ouvrage
Numéro de revue

Livre broché


Date de publication
23 juillet 2015
Ampleur
Nombre absolu de pages : 80
Code interne
0035-3809-201505
Format
16 x 25 cm
Prix
10,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Date de publication
23 juillet 2015
Ampleur
Nombre absolu de pages : 80
Code interne
PDF0035-3809-201505
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage