Variations sur Dieu

Langages, sciences, pratiques

Coordination éditoriale de François Coppens
S'interroger sur Dieu, interroger Dieu, être interrogé par Dieu sont autant de figures de la pensée qui semblent ne plus appartenir au champ des discours effectivement pertinents. Cela est-il vrai ?
Quels sont les enjeux de la vérité qui se joue là ?
Que Dieu soit, ou ne soit pas, mis en questions ne concerne pas seulement le monde où ces questions sont posées ou, à l'inverse, effacées. Il ne s'agit pas seulement d'un diagnostic sur notre modernité. Tout de suite, cette réflexion se retourne en une question sur l'effacement comme la dynamique de la nomination de Dieu, au coeur même de l'intrigue de la révélation de ce qui ne s'appelle «Dieu» que par un abus de langage. Un abus de langage à la fois inévitable et riche des dynamiques humaines qui sont, après tout, les sens que ces noms disent à l'homme.

Livre broché - 45,00 €

InfoPour plus d'informations à propos de la TVA et d'autres moyens de paiement, consultez la rubrique "Paiement & TVA" ci-dessous.

Spécifications


Éditeur
Presses de l'Université Saint-Louis
Coordination éditoriale de
François Coppens,
Collection
Collection générale
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Religion et morale > Catholicisme > Divers
Catégorie (éditeur)
Religion et morale > Catholicisme
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre
2005
Type d'ouvrage
Monographie

Livre broché


Date de publication
2005
ISBN-13
9782802801573
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 336
Code interne
9782802801573
Poids
504 grammes
Prix
45,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Sommaire


Préface : François COPPENS, Des échos cherchant leurs voies?. . . . . . . . 7
D'un effacement de la question de Dieu?
Guillaume de STEXHE, L'idée de Dieu : entre saturation
et insignifiance, l'espace raisonnable d'un questionnement? . . . . . . . . . . . 15
Anne-Marie REIJNEN,
Du judaïsme comme «demeure oubliée» de l'Occident. . . . . . . . . . . . . . . . 49
Théologie et philosophie (ou sciences) de la religion:
quelle articulation?
José REDING, Le «dogme» catholique comme grammaire d'agapè . . . . . 71
Pierre GISEL, La théologie comme intelligibilité du croire.
Son statut, sa condition, sa portée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103
Francis JACQUES,
Après la «mort de Dieu». Pour une théologie en interrogation. . . . . . . . . 119
Hubert JACOBS, La question de l'Un dans la pensée grecque . . . . . . . . 147
L'un, l'être, l'autre: regards croisés sur quelques nominations de Dieu
Raphaël DRAÏ, La souveraineté de Dieu. Entre Absolu et infini . . . . . . . 165
Edmond ORTIGUES, La révélation et le droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 181
Roger BURGGRAEVE,
L'idée du Bien en moi. Penser-à-Dieu d'après Levinas . . . . . . . . . . . . . . . 197
Jean FLORENCE, La fonction du nom du père chez Lacan.
Une approche psychanalytique de la nomination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 225
Bernard VAN MEENEN,
Dieu : le nom d'Un seul? Autour de la nomination biblique de Dieu . . . . 237
Les jeux de langage comme ressources et/ou pièges
pour la question de Dieu
Marie VIDAL, La mise en oeuvre littéraire du Juif Jésus
dans les Évangiles : fidélité et amnésie?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 249
Florence HOSTEAU, La manifestation de Dieu
à travers le langage poiétique de l'expérience religieuse. . . . . . . . . . . . . . 259
Alexandra PLESHOYANO, L'autobiographie et le journal intime
comme contemplation rétrospective de Dieu.
À propos d'Etty Hillesum et d'Ignace de Loyola. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 283
Jean-François GRÉGOIRE, Dieu et la littérature. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 309