PERIFEREIA Étude régionale de la Crète aux Minoen Récent II-IIIB (1450-1200 av. J.-C.)

1. La Crète centrale et occidentale
Première édition

L'approche contextuelle proposée dans cet ouvrage vise à une meilleure compréhension de la diversité des identités, des interactions et des horizons socio-culturels qui caractérisaient les communautés crétoises à un stade avancé de l'Âge du... Lire la suite

À la croisée de l'Âge d'or de la civilisation minoenne et de l'Âge du Fer, les 250 ans d'histoire de la société crétoise couverts par cet ouvrage représentent une période encore fortement débattue (1450-1200 av. J.-C.). Cette problématique historique spécifique, résumée sous l'appellation de « Crète mycénienne », s’est longtemps concentrée sur le site majeur de Knossos et les relations variées entre les sociétés complexes de la Crète et de la Grèce continentale. Ce faisant, une domination culturelle et politique de la civilisation mycénienne sur la population crétoise s’est souvent érigée en modèle interprétatif dominant. En se basant sur une description analytique détaillée des données archéologiques disponibles, l’approche contextuelle de la Crète aux Minoen Récent II-IIIB proposée dans cet ouvrage vise à une meilleure compréhension de la diversité des identités, des interactions et des horizons socio-culturels qui caractérisaient les communautés crétoises à un stade avancé de l’Âge du Bronze. À travers le prisme des différentes régions et dans une perspective diachronique, on souhaite illustrer que cette société ne peut désormais plus être envisagée sous l’angle d’un isomorphisme culturel ou de la simple opposition entre « minoen » et « mycénien ».


Livre broché + CD-Rom - 34,00 €
PDF (PDF) - 17,00 €

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Auteur
Charlotte Langohr,
Collection
AEGIS
Langue
français
BISAC Subject Heading
HIS042000 HISTORY / Europe / Greece
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3385 Antiquité
Description public visé
Cet ouvrage s'adresse au lecteur intéressé par la Protohistoire égéenne, et en particulier par la période de transition du Bronze Récent avancé en Crète. On y trouvera plus particulièrement une réflexion sur les notions de fusion culturelle, d'interactions sociales et d'échanges de biens, d'idées et de techniques, ces concepts ayant d'autant plus de résonance qu'ils s’inscrivent dans le cadre ambiant de koinè culturelle et sur fond d’une redéfinition des rapports de force en Égée.
Date de première publication du titre
01 décembre 2009
Type d'ouvrage
Thèse
Avec
Bibliographie, Appendices

PDF


Date de publication
01 décembre 2009
ISBN-13
9782874635809
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 334
Code interne
81847PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Livre broché + CD-Rom


Date de publication
01 décembre 2009
ISBN-13
9782874632006
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 334
Dépôt Légal
D/2009/9964/60
Code interne
81847
Format
21 x 29,7 x 1,8 cm
Poids
876 grammes
Prix
34,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


avatar

C.Astrid

11 avr. 2010

Excellent ouvrage pour les étudiants qui souhaitent approfondir leurs connaissances et avoir les dernières découvertes archéologiques et hypothèses scientifiques sur la Crète mycénienne.

Publier un commentaire sur cet ouvrage

Sommaire


Introduction 1
Table des matières 5
I. Cadre géographique et topographique 9
II. Cadre historique : la « Crète mycénienne » 11
1. Problématique -11-
1.1. Définition et terminologie -11-
1.2. Chronologie et terminologie -12-
1.3. État des lieux, lignes de faîte et considérations méthodologiques -14-
2. Les destructions à la fin du Minoen Récent IB -17-
3. La chute de Knossos, les tablettes en Linéaire B et l'arrivée des Mycéniens en Crète : une controverse de plus d'un demi-siècle -21-
3.1. Introduction -21-
3.2. Synthèse historiographique d'une controverse archéologique de plus de cinquante ans -22-
3.2.1. Le noeud de la controverse : deux datations extrêmes -22-
3.2.2. A la fin des années 1960 : toutes les tablettes knossiennes sont datées du début du MR IIIA2 -23-
3.2.3. Les travaux d'E. Hallager et ses adeptes -25-
3.2.4. « le palais de Knossos au MR II-III : combien de destructions ? » -28-
3.2.5. Les vases à étrier inscrits en Linéaire B -31-
3.3. Analyse -32-
3.3.1. La chute de Knossos et les tablettes en Linéaire B -33-
3.3.2. « L’arrivée des Mycéniens » -35-
III. La Crète aux Minoen Récent II-IIIB : analyse régionale 37
1. L’occupation de l’île : séquences chronologiques, modalités et divisions géo-topographiques -37-
2. Présentation archéologique de la Crète aux Minoen Récent II-IIIB -42-
2.1. La Crète centrale-nord : Knossos, sa région côtière et son arrière-pays, et la région de la Pediada -44-
2.1.1. Knossos -44-
2.1.2. Tylissos -58-
2.1.3. Kavrochori -59-
2.1.4. Athanatoi -60-
2.1.5. Amnissos -60-
2.1.6. Nirou Hani -61-
2.1.7. Kato Gouves -62-
2.1.8. Gournes -63-
2.1.9. Archanes -63-
2.1.10. Mont Iuktas -67-
2.1.11. La Pediada -68-
2.1.12. Stamnoi -68-
2.1.13. Episkopi -69-
2.1.14. Voni -71-
2.1.15. Astritsi -71-
2.1.16. Galatas -71-
2.1.17. Damania -72-
2.1.18. Kastelli Pediada -72-
2.1.19. Smari -73-
2.2. La Crète centrale-est : la plaine de Malia et le plateau et les montagnes du Lasithi -74-
2.2.1. Malia -74-
2.2.2. Sissi -82-
2.2.3. Milatos -83-
2.2.4. Lasithi -85-
2.2.5. Plati -85-
2.2.6. Karphi/Magoulas-Kaminaki -86-
2.3. La Crète centrale-sud-est : la région littorale du golfe de Mirabello, l’isthme de Ierapetra et la bande côtière sud jusqu’à la région de Viannos -87-
2.3.1. Olous -87-
2.3.2. Kritsa -88-
2.3.3. Vrokastro -89-
2.3.4. Gournia -89-
2.3.5. Kavousi -92-
2.3.6. Monastiraki Katalimata -93-
2.3.7. Episkopi -93-
2.3.8. Gra Lygia -95-
2.3.9. Viannos -97-
2.3.10. Kephali Chondrou -101-
2.3.11. Symi -103-
2.4. La Crète centrale-sud : la plaine de la Mesara et le pied sud du mont Ida -104-
2.4.1. Aghia Triada -104-
2.4.2. Kamilari -115-
2.4.3. Phaistos -116-
2.4.4. Goudies -121-
2.4.5. Mires -121-
2.4.6. Galia -121-
2.4.7. Kalochorafitis -122-
2.4.8. Klima -123-
2.4.9. Kommos -123-
2.4.10. Kannia -137-
2.4.11. Ligortyno -137-
2.5. La Crète centrale-ouest : la plaine de Rethymnon, sa bande côtière et son arrière-pays, et la vallée d’Amari -139-
2.5.1. Apodoulou -139-
2.5.2. Sata -140-
2.5.3. Aigidomandra -141-
2.5.4. Apostoli -143-
2.5.5. Voliones -143-
2.5.6. Armeni -144-
2.5.7. Rethymnon-Mastabas -150-
2.5.8. Adele -150-
2.5.9. Maroulas -151-
2.5.10. Mesi -152-
2.5.11. Pigi -152-
2.5.12. Pankalochori -153-
2.5.13. Stavromenos -155-
2.5.14. Khamalevri -156-
2.5.15. Arsani -157-
2.5.16. Angeliana -158-
2.5.17. Margarites -158-
2.5.18. Choumeri -158-
2.6. La Crète occidentale : les Montagnes Blanches et la région de La Canée -159-
2.6.1. Phylaki -159-
2.6.2. Sphakia -159-
2.6.3. La Canée -159-
2.6.4. Nerokourou -170-
2.6.5. Samonas -170-
2.6.6. Stylos -170-
2.6.7. Souda -171-
2.6.8. Kalami -172-
2.6.9. Maleme -172-
2.6.10. Mamelouko -173-
IV. Analyse interprétative : la société crétoise du Minoen Récent II au Minoen Récent IIIB 175
1. Quelques considérations préliminaires -175-
1.1. Lignes de faîte -175-
1.2. Archéologie, ethnicité et identité(s) culturelle(s) -177-
2. La période palatiale finale -181-
2.1. Le « centre » ou qui prend la tête de Knossos ? : nouvelles identité culturelle et expression de pouvoir à Knossos aux MR II-IIIA2 -181-
2.1.1. Le stylet et l’épée : une mutation complète -181-
2.1.2. Une exhibition ostentatoire : la sphère mortuaire, arène d’expérimentation -183-
2.1.3. Une monopolisation du prestige -185-
2.1.4. Entre continuité et innovation : la référence au passé -188-
2.1.5. Nouvel ordre social, nouvelle identité culturelle : de l’instabilité à l’équilibre -189-
2.2. Que connaît la première génération des habitants de la Crète après les destructions à la fin du MR IB ? -192-
2.3. La « périphérie » ou que dire du fonctionnement des communautés locales, régionales, aux MR II-IIIA2 ? -195-
2.3.1. L’empire économique de Knossos et les régions : entre tutelle et autonomie -196-
2.3.2. Les régions crétoises vues de l’intérieur -199-
2.3.3. Evolution diachronique et signes de changement -209-
2.4. La géographie culturelle, sociale et politique de la Crète aux MR II-IIIA2 : un essai -212-
2.5. Qui détruit Knossos au MR IIIA2 ? -218-
3. La période post-palatiale -219-
3.1. Le régionalisme et l’internationalisme de la Crète post-palatiale -219-
3.1.1. Définitions -219-
3.1.2. Les régions crétoises vues de l’intérieur… -220-
3.1.3. … et la mer tout autour -227-
3.2. La géographie culturelle, sociale et politique de la Crète aux MR IIIA2-IIIB : un essai -230-
Conclusions 235
Bibliographie 241
Table et crédit des illustrations 315
Annexes – cartes géographiques et tableaux récapitulatifs CD-ROM