Progression et transversalité

Comment (mieux) articuler les apprentissages dans les disciplines scolaires ?

Progression et transversalité. Comment se construit l'histoire de l'apprentissage dans chaque domaine du savoir et dans la diversité des contextes éducatifs ? Comment chaque discipline favorise-t-elle des transferts vers d'autres « champs »... Lire la suite

Quoi de plus incontournable, en matière d'enseignement-apprentissage, que la progression des dispositifs mis en oeuvre par les enseignants et des acquisitions qu'ils permettent de susciter ? La progression est sans conteste la condition fondamentale de la dynamique du savoir et de son enrichissement, car tout enseignement est inscrit dans le temps et comporte une dimension narrative : apprendre quelque chose à quelqu'un, c’est nécessairement construire une histoire avec lui, c’est l’entrainer dans un récit dont il est le héros.

Peut-on caractériser plus précisément cette progression des apprentissages ? Comment se construit l’histoire de l’apprentissage dans chaque domaine du savoir et dans la diversité des contextes éducatifs ? Telle est la première question à laquelle les contributions du présent ouvrage ont cherché à apporter quelques éléments de réponse.

Si l’apprentissage ne peut se passer de progression, il ne peut pas davantage se passer de transversalité. Un savoir ne peut en effet être considéré comme acquis que lorsqu’il fait l’objet d’un transfert, c’est-à-dire lorsque l’apprenant se montre capable de l’utiliser dans d’autres contextes que celui où il lui a été transmis et à d’autres fins que pour lui-même ou pour des visées « savantes ». Apprendre, c’est devenir capable d’utiliser des savoirs dans le cadre d’autres disciplines, en les mettant au service de l’apprentissage scolaire dans son ensemble… et au service de la vie. Mais si cette importance de la transversalité relève à certains égards de l’évidence, il ne suffit pas de l’affirmer ; la convocation de différents regards disciplinaires doit permettre d’aller plus loin en montrant concrètement comment chaque discipline favorise des transferts vers d’autres « champs » qu’elle-même. Tel est le second défi qui était posé aux contributeurs du présent ouvrage, qui constitue les actes de la troisième journée d’études organisée par le CRIPEDIS depuis sa création en 2008.


PDF (PDF) - 18,00 €
Livre broché - 27,00 €

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Coordination éditoriale de
Ghislain Carlier, Jean-Louis Dufays, Myriam De Kesel, Bernadette Wiame,
Collection
CRIPEDIS (Centre de recherche interdisciplinaire sur les pratiques enseignantes et les disciplines scolaires)
Langue
français
BISAC Subject Heading
EDU000000 EDUCATION
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3013 PARASCOLAIRE
Description public visé
Sciences de l'éducation
Date de première publication du titre
10 décembre 2012
Type d'ouvrage
Thèse
Avec
Bibliographie
Langue originale
anglais

Livre broché


Details de produit
1 Couverture pelliculée
Date de publication
10 décembre 2012
ISBN-13
9782875581082
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 270
Dépôt Légal
D/2012/9964/44
Code interne
87503
Format
16 x 24 x 1,5 cm
Poids
435 grammes
Prix
27,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
10 décembre 2012
ISBN-13
9782875581099
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 270
Code interne
87503PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Sommaire


CHAP. 1. CADRAGE 7
Comment (mieux) articuler les apprentissages dans les disciplines scolaires ?
Cadrage de la problématique 9
Ghislain Carlier, Myriam De Kesel, Jean-Louis Dufays, Bernadette Wiame
1. Une histoire qui cont


Extrait