Former des adultes à l'université

La Faculté ouverte de politique économique et sociale (FOPES) 1974-2016

Editorial coordination by Christine Machiels

La formation pour adultes a le vent en poupe : pointée par l'Europe comme un axe de développement prioritaire, elle suscite un engouement pour des cours en ligne dans le monde entier et est suivie de près par les universités. Depuis plus de 40 ans, ce type de formation s’est déployé à la Faculté ouverte de politique économique et sociale... Read More

La formation pour adultes a le vent en poupe. Elle est pointée par l'Europe comme un axe de développement prioritaire, suscite un engouement pour des cours en ligne dans le monde entier, et est suivie de près par les universités.
Depuis plus de 40 ans, ce type de formation s’est déployé à la Faculté ouverte de politique économique et sociale (FOPES) de l’Université catholique de Louvain (UCL).
À travers cet ouvrage, la FOPES décrypte son histoire pour mieux s’ancrer dans le présent. Trois questions structurent la réflexion: quels sont les défis contemporains pour la formation des adultes? Comment s’expriment-ils à la FOPES aujourd’hui? Quels regards, quels contextes socio-politiques et
historiques peuvent éclairer ces défis?
La FOPES se dévoile comme une expérience originale de formation des adultes, née d’un projet de démocratisation culturelle porté par le mouvement ouvrier, qui met en jeu les notions de pouvoir, de démocratie, de justice sociale, d’éducation permanente, de pédagogie adaptée aux adultes, d’inégalités culturelles et d’émancipation des travailleurs.


PDF - In French 13.00 €
Paperback - In French 20.00 €

Specifications


Publisher
Presses universitaires de Louvain
Editorial coordination by
Christine Machiels,
Language
French
Supporting Website
Publisher’s website for a specified work
BISAC Subject Heading
EDU000000 EDUCATION > EDU002000 EDUCATION / Adult & Continuing Education
BIC subject category (UK)
JN Education > JNP Adult education, continuous learning > JNQ Open learning, home learning, distance education
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3161 Sciences de l'éducation > 3164 Technologisation, formation, activités professionnelles
Title First Published
07 May 2018

Paperback


Publication Date
07 May 2018
ISBN-13
9782875586445
Extent
Main content page count : 234
Legal Copyright Date
462 Louvain-la-Neuve, Belgium
Code
96207
Dimensions
16 x 24 x cm
Weight
379 grams
List Price
20.00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Product Detail
1 PDF
Publication Date
07 May 2018
ISBN-13
9782875586469
Extent
Main content page count : 234
Legal Copyright Date
462 Louvain-la-Neuve, Belgium
Code
96207PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Write a commentary

Contents


Table des abréviations 11
Avant-propos 13
Bernard Feltz
Introduction 17
Christine Machiels
Partie I. Approche historique 23
Christine Machiels
1. De l'utopie « université ouverte » au projet « faculté ouverte »(1962-1974) 25
1. Lier le monde du travail à l’université 26
1.1. Les deux premières « passerelles » (ISCO & FTU) 26
1.2. De l’utopie au projet (CTU) 29
1.3. Façonner le projet d’une faculté libre (STU) 32
2. La FOPES, une troisième passerelle 35
2.1. Mai 1968 : une mise en cause de l’université 35
2.2. Le transfert de l’Université de Louvain 38
2.3. L’enjeu pluraliste 40
2.4. Le contexte politique : expansion universitaire et universitéouverte 45
3. Une gestion paritaire inédite et négociée 52
3.1. Des réticences sur le projet, de part et d’autre 52
3.2. Les contours de la négociation 55
Annexe. Synthèse sur l’évolution de la négociation du projet FOPES(septembre 1972-juillet 1973) 59
2. Le lancement de la FOPES. Pierres d’achoppement, défis etévaluation (1974-1985) 65
1. Rendre le projet opérationnel : deux défis 65
1.1. La lutte pour les crédits d’heures 65
1.2. Le financement 67
2. Les pierres d’achoppement 70
2.1. Le recrutement des enseignants 71
2.2. Le recrutement des étudiants 72
2.3. La « pratique du savoir » : un équilibre à trouver 74
2.4. La décentralisation 76
2.5. L’autonomie de la FOPES dans l’université 77
3. Des innovations 78
3.1. Un terrain d’expérimentation pédagogique 78
3.2. La Faculté ouverte pour enseignants, éducateurs et formateursdes adultes (FOPA) 83
4. Les contenus de la formation 86
4.1. Un socle économie-sociologie 86
4.2. Une licence en trois ans 87
5. Les publics 88
6. L’évaluation 90
3. Consolider et développer les capacités du projet (1986-2001) 95
1. Le problème de la politique des ressources 96
1.1. Défendre les conditions de possibilité du projet 96
1.2. Le recrutement des enseignants : vers la négociationd’un cadre partagé 101
2. Enseignement et recherche 104
3. L’évaluation du dispositif pédagogique 107
3.1. Questionner des pratiques 108
3.2. Transposer des innovations 110
4. Des révisions de programme 111
5. L’évolution des publics 113
5.1. Quel profil pour les étudiants FOPES ? 113
5.2. Un groupe FOPES « Développement-Gestion de projets » 115
5.3. Une enquête auprès des anciens (1999) 124
5.4. Des « nouveaux publics » 125
4. La FOPES dans un monde universitaire en mutation (2001-2016)127
1. La FOPES et le plan de développement de l’UCL 127
1.1. L’enseignement 128
1.2. La recherche 129
2. La FOPES et l’harmonisation européenne 131
2.1. Deux défis techniques : la formule 3-5-8 et les ECTS 131
2.2. La valorisation des acquis de l’expérience (VAE) 132
2.3. Les passerelles 134
3. Le master FOPES 135
3.1. Les acteurs de la formation 135
3.2. Les réformes du programme 140
3.3. Révolution numérique. Innovation pédagogique ? 142
4. Le décret « Paysage » 144
Partie II. Enjeux contemporains 147
1. Analyse scientifique et jugement de valeurs. Une expériencesingulière de partenariat entre le monde universitaire et le mondeouvrier 149
Pierre de Saint-Georges, Georges Liénard et Pierre Reman
Introduction 149
1. Les relations entre analyse scientifique, valeurs et action sociale 151
2. Pertinence de la distinction entre jugement analytique et prise deposition politique et éthique 154
3. Former au jugement analytique : la démarche scientifique 156
4. Métacommunication « spontanée » et métacommunication« construite » 158
5. Métacommunication ou évaluation ? 159
6. Une Open faculty 160
Conclusion 161
2. Conseiller·ère à la formation : son identité professionnelle enformation d’adultes. Un parcours de 1970 à nos jours 165
Danielle Ruquoy, Marie-Thérèse Coenen
1. Le temps de « l’agir collectif » [les années 1970] 168
2. Le modèle autogestionnaire [début 1980] 169
3. Les positionnements institutionnels [fin des années 1980 et 1990] 170
3.1. Le CF et son groupe 171
3.2. Les CF et l’institution 172
4. La multiplication des défis [les années 2000] 174
Conclusion 177
3. Les mémoires FOPES et leurs en-quêtes 181
Jean Nizet, Anne-Hélène Pilon et Céline Polain
Introduction 181
1. À la base du mémoire : une quête 182
2. La diversité des oppositions 184
2.1. Domination vs libération 184
2.2. Exclusion vs intégration 186
2.3. Tradition vs modernité 187
2.4. Inefficacité vs efficacité 188
3. Mise en perspective temporelle 190
4. Retour à la question de l’action 193
Conclusion 194
4. L’expérience, au coeur même de la FOPES 195
Luc Albarello
Introduction 195
1. L’expérience, un phénomène complexe 196
2. L’expérience placée au centre de la formation… et du programme 197
3. L’expérience se prolonge (la continuité de l’expérience) 198
4. L’expérience est un travail de nature « multimodale » 200
5. L’expérience comporte des états substantifs et transitifs 201
6. L’expérience d’apprentissage est intersubjective 202
7. L’expérience est réflexive 203
8. L’expérience en tant que mise en récit 205
Conclusions 206
5. Regards des étudiants sur leur parcours FOPES 209
Marie-Thérèse Coenen, Gérard Pirotton et Béatrice Van Haeperen
Introduction 209
1. Les étudiants : évolution de leur profil au regard des évolutions de lasociété 210
1.1. Présentation des données mobilisées 210
1.2. Le profil des étudiants : des différences marquées entre lesgénérations 1974-1993 et les générations 2007-2012 213
2. Le dispositif 218
3. La FOPES sous les projecteurs de ses étudiants 220
3.1. Le matériau utilisé 221
3.2. La grille d’analyse 221
3.3. Ce que disent les étudiants au terme du cursus 224
3.4. Après la FOPES ? 226
Conclusion 229
Postface. En route vers le futur 231
Patricia Vendramin


Excerpt