La PESC au lendemain du traité de Lisbonne


First Edition

La politique étrangère et de sécurité commune existe, les traités établissant l'Union européenne l’ont progressivement rencontrée.
Arlésienne pour les uns, perspective nécessaire pour les autres, la PESC suscite la perplexité, voire le malentendu.

D’où provient cet exercice diplomatique multilatéral ? Quelle est sa véritable nature, sa réelle ambition ? Quels en sont les moyens, les mécanismes institutionnels et comment en apprécier les évolutions ? Que laissent augurer les changements institutionnels introduits par le traité de Lisbonne ?


Paperback - In French 9.00 €
PDF (PDF) - In French 6.00 €

Specifications


Publisher
Presses universitaires de Louvain
Author
Tanguy de Wilde d'Estmael,
Collection
IEE-Documents
Language
French
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
15 October 2011
Type of Work
Monograph
Includes
Bibliography

Paperback


Publication Date
15 October 2011
ISBN-13
9782874632938
Extent
Main content page count : 108
Legal Copyright Date
D/2011/9964/28
Code
85428
Dimensions
15 x 21 x 0.6 cm
Weight
156 grams
List Price
9.00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Publication Date
15 October 2011
ISBN-13
9782874632945
Code
85428PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Write a commentary

Contents


INTRODUCTION : LE CONCEPT DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE ET DE SÉCURITÉ COMMUNE OU LE
POIDS D'UN MOT FACE AUX ÉVOLUTIONS DE LA CONJONCTURE POLITIQUE .... 1
TITRE 1 : ORIGINE, DÉFINITION ET ÉVOLUTION DE LA PESC ........ 9
1.1. Un acteur international composite, une puissance à identifier à travers la pluralité des politiques ..... 10
1.1.1. La pluralité de l’action extérieure de l’UE ......... 10
1.1.2. Un acteur global mais une puissance indéterminée .... 13
1.1.3. L’Union, formellement acteur international dans le traité de Lisbonne .................. 16
1.2. Une évolution graduelle : la PESC au bout du processus de la CPE ...... 19
1.3. « PESC » ? Une appellation non dénuée d’ambiguïté et source de malentendus ......... 23
1.4. La notion de cohérence de la politique extérieure de l’UE ................... 27
1.4.1. La cohérence entre États membres : la quête d’un plus grand dénominateur commun ....... 27
1.4.1.1. Une recherche constante d’unité européenne dans la diversité nationale ....... 28
1.4.1.2. L’élargissement en question : plus divers, plus cohérents ? ......... 32
1.4.2. La cohérence entre les piliers et les institutions : un défi technique et politique ..... 37
1.4.2.1. Mobiliser l’économique au service du politique ................ 37
1.4.2.2. Faire converger dans un même dessein les moyens de l’action extérieure ? ............. 42
1.4.2.3. Une cohérence institutionnelle à parachever ................... 49
1.5. Une communauté d’action graduellement plus substantielle .............. 51
TITRE 2 : FONCTIONNEMENT, DÉCISION ET REPRÉSENTATION EN MATIÈRE DE PESC ....... 59
2.1. Typologie des actes de la PESC et types d’actions diplomatiques ........ 60
2.1.1. Positions, actions et stratégies communes .........60
2.1.2. La diplomatie du verbe comme préalable ............62
2.1.3. L’action coercitive : une longue tradition et une constante adaptation ...................63
2.1.4. Diplomatie incitative, préventive et gestion de crise : une combinaison en mouvement .........66
2.1.5. Diplomatie programmatique ......70
2.1.6. Les décisions concernant la PESC dans le traité de Lisbonne ..................................72
2.2. Conduite et représentation de la PESC ..... 73
2.2.1. Préparation de la décision .......73
2.2.2. De la présidence rotative au au haut représentant ...75
2.2.3. Les représentants spéciaux et le futur service européen pour l’action extérieure ....76
2.3. Les règles de prise de décision en matière de PESC ... 80
2.3.1. Le système initial dominé par l’unanimité ...80
2.3.2. L’abstention constructive et les coopérations renforcées ..81
2.3.3. L’extension sous contrôle du vote majoritaire ...84
LA PESC EN ACTION : UNE CONCLUSION TOUJOURS PROVISOIRE ….85