L' Institution du libre-arbitre

Critique sociale du jugement métaphysique
First Edition

La plupart des philosophies politiques actuelles sont sous-tendues par la métaphysique compatibiliste (associant déterminisme ontologique et libre-arbitre pratique). La présente recherche est une critique sociologique de deux de ses postulats majeurs. Le premier défend la priorité normative de la démocratie
sur la philosophie: l'opinion profane a toute légitimité d'édicter ce qui est faisable en matière de principes de justice. Le second, empirique, soutient
l’universalité de la croyance au libre-arbitre.
Son examen débute par l’élucidation des limites d’une sociologie morale fondée sur l’attribution mutuelle de responsabilité. De là, le programme d’une sociologie morale critique est défini, à nouveaux frais, comme visant l’explication des mécanismes sociaux qui universalisent la croyance au libre-arbitre et en la responsabilité.
Suit une investigation quantitative comparant cette croyance chez des étudiants en gestion, en philosophie, en sociologie. Il en ressort que la contagion
de certains aspects de cette croyance est liée à leur utilité sociale: cette croyance est, pour partie, l’effet objectif ultime d’une position sociale
dominante, mais en est subjectivement perçue comme la cause initiale. Ainsi apparaît-il que l’injonction à l’attribution de responsabilité morale, comme
médiateur de légitimation de l’ordre établi, découle bien moins d’une « gouvernementalité néolibérale psychologisante » que du fonctionnement de toute
structure sociale hiérarchisée comme mouvement perpétuel de production d’inégalités. La véritable psychologisation est celle qui, par l’injonction à l’exhibition narcissique, décuple un présumé besoin de reconnaissance sociale en travestissant la sommation de se conformer au modèle dominant en une invitation à en être différent, en faisant du narcissisme de l’individu une qualité suprême et, in fine, en renforçant la croyance en la capacité d’autodétermination. Conjointement, ces deux injonctions participent à l’institution du libre-arbitre.


Paperback - In French 48.60 €

Specifications


Publisher
Presses universitaires de Louvain
Title Part
Numéro 711
Author
Olivier Collard-Bovy,
Collection
Thèses de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
Language
French
BISAC Subject Heading
BUS000000 BUSINESS & ECONOMICS
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
13 November 2013

Paperback


Publication Date
13 November 2013
ISBN-13
9782875582416
Extent
Main content page count : 578
Code
88876
Dimensions
16 x 24 x 3 cm
Weight
908 grams
List Price
48.60 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Write a commentary

Contents


Avant-propos 9
Table des matières 15
Introduction 23
Chapitre 1 – La discontinuité entre postulats métaphysiques et principes de justice 35
1. L'origine et la nature d’un questionnement métaphysique en philosophie politique 37
1.1. La philosophie politique observée à partir du débat entre libéraux et communautariens 37
1.2. D’une divergence socio-anthropologique à une opposition métaphysique 41
1.3. Quelques clarifications conceptuelles : responsabilité causale, responsabilité morale, blâme, louange, libre-arbitre 45
1.4. Déterminisme, indéterminisme et causation agentique 49
1.5. L’agent comme premier moteur non mû : la thèse libertarienne 50
1.6. Le libertarianisme acculé 56
2. Déterminisme et libre-arbitre : une union contre-nature 63
2.1. Le projet compatibiliste 65
2.2. La déroute compatibiliste 70
3. Conclusion 75
Chapitre 2 – Premier postulat : la priorité normative de la démocratie sur la philosophie 79
1. Entre dépendance et indépendance vis-à-vis de la pratique 81
2. L’argument du "dogme démocratique" 85
2.1. Le paradoxe de la démocratie 86
2.2. Le libéralisme, juge et partie du débat philosophique 88
2.3. La confusion entre légitimité et vérité de l’opinion 91
3. L’argument herméneutique 95
3.1. Tradition ou conservatisme normatif ? 95
3.2. Stabilité politique et réification de l’opinion 104
3.2.1. Le déterminisme métaphysique et la philosophie rawlsienne 106
3.2.2. Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre, ni par l’amont… 109
3.2.3. … Ni par l’aval 114
3.2.4. Susciter le désir de stabilité 115
4. Conclusion 123
Chapitre 3 – Second postulat : l’universalité de la croyance au libre-arbitre métaphysique 129
1. Le conservatisme des approches empiriques contemporaines de la philosophie politique 131
1.1. Les approches non sociologiques : plus loin dans l’erreur 131
1.1.1. La philosophie expérimentale 132
1.1.2. Les travaux de Frohlich et Oppenheimer 135
1.2. La violence symbolique de la sociologie morale contemporaine 139
2. Vers une sociologie morale critique 152
3. Objectif opérationnel, population et hypothèses de la recherche empirique 163
4. Étude des variables dépendante et indépendantes 173
4.1. Variable dépendante : les productions métaphysiques 173
4.1.1. Les tendances attributionnelles 173
4.1.2. Le locus of control 173
4.1.3. La croyance en un monde juste 174
4.1.4. Le libertarianisme et le déterminisme 176
4.2. Variables indépendantes 177
4.2.1. Le contexte d’études 178
4.2.2. Les données sociographiques 178
4.2.3. L’orientation politique 179
4.2.4. La croyance créationniste 179
4.2.5. La dominance sociale 180
4.2.6. Le besoin de cognition 181
4.2.7. Les craintes conséquentialistes pour l’identité individuelle et les relations interindividuelles 182
5. Cadre théorique et interprétatif 187
6. Méthodologie : éviter l’erreur scolastique et l’intellectualisme 191
6.1. Du comportement à l’attitude 192
6.2. De l’attitude au comportement 199
7. Construction du questionnaire 203
7.1. Variable dépendante : les productions métaphysiques 205
7.1.1. Les tendances attributionnelles 205
7.1.2. Le locus of control 206
7.1.3. La croyance en un monde juste 207
7.1.4. Le libertarianisme et le déterminisme 208
7.2. Variables indépendantes 211
7.2.1. Le contexte d’études 211
7.2.2. Les données sociographiques 211
7.2.3. L’orientation politique 211
7.2.4. La croyance créationniste 212
7.2.5. La dominance sociale 213
7.2.6. Le besoin de cognition 214
7.2.7. Les craintes conséquentialistes pour l’identité individuelle et les relations interindividuelles 215
8. Procédure d’administration du questionnaire 217
9. Exposé synthétique de la modélisation de la structure causale hypothétique 221
9.1. Éléments descriptifs de la population : contexte d’études et données sociographiques 221
9.2. Détermination de l’agencement latent des données empiriques 223
9.3. Modélisation de la structure causale hypothétique 229
9.3.1. Modélisation de la causation des dispositions par la position objective 232
9.3.2. Modélisation de la causation des attitudes métaphysiques par la position objective, médiatisée par les dispositions 234
9.4. Analyse de l’explication de la qualification métaphysique de notre univers 241
10. Conclusion 254
Chapitre 4 – L’institution du libre-arbitre 263
1. Liberté socio-anthropologique et injonction à l’attribution de responsabilité morale 269
1.1. Les deux faces de la médaille métaphysique 269
1.2. Classes sociales et acquisition des valeurs morales 276
1.3. Une institution coulée en force de chose jugée 284
2. Liberté métaphysique et injonction à l’exhibition narcissique 292
2.1. Justification d’exister et besoin de reconnaissance 292
2.2. Besoin de reconnaissance et psychologisation de la société 298
2.3. Les conséquences de l’injonction à l’exhibition narcissique 306
3. Conclusion 313
Chapitre 5 – La destitution du libre-arbitre ? 317
1. Sociologie morale et philosophie politique : avant de refermer le débat 319
2. Vers l’institution du déterminisme 327
3. Quelques aspects pratiques d’une reconnaissance institutionnalisée du déterminisme 333
4. Conclusion 343
Conclusion 349
Références 363
Annexes 411
Annexe A1. Exposé détaillé de la modélisation de la structure causale hypothétique 413
A1.1. Éléments descriptifs de la population : contexte d’études et données sociographiques 413
A1.1.1. Nombres de questionnaires récoltés 413
A1.1.2. Indicateurs sociographiques : âge, sexe et origine sociale 416
A1.2. Détermination de l’agencement latent des données empiriques 426
A1.2.1. Variables indépendantes 426
A1.2.2. Dimensions de la variable dépendante 436
A1.2.3. Structuration des variables synthétiques 448
A1.3. Modélisation de la structure causale hypothétique 451
A1.3.1. Modélisation de la causation des dispositions par la position objective 454
A1.3.1.1. Influence du contexte d’études sur les dispositions 456
A1.3.1.2. Influence du sexe sur les dispositions 460
A1.3.1.3. Influence des diplômes des parents sur les dispositions 462
A1.3.1.4. Influence des professions des parents sur les dispositions 464
A1.3.1.5. Récapitulation de l’influence de la position objective sur les
dispositions 467
A1.3.2. Modélisation de la causation des attitudes métaphysiques par la position
objective, médiatisée par les dispositions 470
A1.3.2.1. Modélisation de la causation de la tendance attributionnelle interne
472
A1.3.2.2. Modélisation de la causation de la tendance attributionnelle externe
478
A1.3.2.3. Modélisation de la causation de la croyance en un monde sans
fatalité 486
A1.3.2.4. Modélisation de la causation de la croyance en un monde juste 492
A1.3.2.5. Modélisation de la causation de la croyance en la responsabilité et
au blâme en univers déterministe 499
A1.3.2.6. Modélisation de la causation de la croyance au sens de la vie et en la
possibilité d’amour et d’amitié en univers déterministe 505
A1.3.2.7. Modélisation de la causation de la qualification métaphysique de
notre univers 511
Table des matières
21
A1.3.2.8. Récapitulation de l’influence de la position objective, médiatisée par
les dispositions, sur les attitudes métaphysiques 518
A1.4. Analyse de l’explication de la qualification métaphysique de notre univers 533
Annexe A2. Modèle de questionnaire 567