Désinvestissements et création de valeur : analyse des facteurs explicatifs


First Edition

La littérature scientifique portant sur le lien « désinvestissement et création de la valeur » s’est principalement focalisée sur la création de valeur autour des dates d’annonce laissant ouverte plusieurs questions quant à la capture des gains d’efficience durant la période postrestructuration. Nous tentons de répondre à cette insuffisance en adoptant une approche de long terme mettant à contribution des outils théoriques novateurs dans ce cadre, tels les choix effectifs de réinvestissement des fonds issus du désinvestissement, l’incidence des phénomènes d’asymétrie d’information ainsi que la modification du fonctionnement du marché interne de capitaux. Le cadre empirique retenu est composé des entreprises cotées sur la bourse de Toronto et ayant effectué des désinvestissements entre 1990 et 2000. En vue de rendre notre étude comparable à la littérature existante, nous avons d’abord effectué une étude d’événement à court terme mettant en évidence une réaction positive du marché à l’annonce des désinvestissements par les entreprises canadiennes; nous validons ensuite l’argumentaire du « rôle disciplinaire de la dette privée » ainsi que celui du recentrage dans l’explication de la réaction du marché lors d’annonces des désinvestissements. Dans un second temps, nous calculons les rendements anormaux à LT avec la méthodologie de « Buy and Hold Abnormal Returns » et nous montrons que les choix de réinvestissement des fonds issus de la vente d’actifs affectent la valeur de l’entreprise.

Il apparaît que l’engagement volontaire de distribuer les fonds ne peut être totalement incorporé par les investisseurs avant leur déboursement. Les ajustements partiels de prix pourraient donc être liés à l’incertitude qui entoure le caractère effectif et complet du contenu des annonces. L’existence de rendements anormaux à long terme traduit une incorporation dans les prix de l’efficience des choix décisionnels effectifs de déinvestissements.

En outre, l’analyse de nos résultats a montré que les changements au niveau de l’efficience allocationnelle des capitaux dans le cadre du marché interne des capitaux ont une influence significative sur la création de valeur à long terme. Ainsi, les choix décisionnels des entreprises désinvestisseuses qui, à la suite de cette restructuration, atténuent les phénomènes de rent-seeking et/ou mettent plus en avant les politiques de « winner picking » ont un impact positif sur la performance à long terme.


Paperback - In French 17.00 €

InfoFor more information on VAT and other payment methods, see below "Payment & VAT".

Specifications


Publisher
Presses universitaires de Louvain
Title Part
Numéro 544
Author
Alain Niyubahwe,
Collection
Thèses de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
Language
French
Publisher Category
Management > Finance, Accounting and Management Control
BISAC Subject Heading
BUS000000 BUSINESS & ECONOMICS
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
2007
Type of Work
Thesis

Paperback


Publication Date
02 June 2017
ISBN-13
9782875585561
Illustrations
1 bibliography
Extent
Main content page count : 630
Code
94862
Dimensions
20 x 21 cm
Weight
1078 grams
List Price
48.00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Publication Date
02 June 2017
ISBN-13
9782875585578
Illustrations
1 bibliography
Extent
Main content page count : 630
Code
94862PDF
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Write a commentary

Contents


1.
L'ESPACE ARCHITECTONIQUE 21
1.2 Le tissage de l’espace et du temps
2.
DE CRISE EN RENOUVEAU 37
2.1 Mutations spatiales et crise du lieu
2.2 Crises et transformations du langage de l’architecture
2.4 Une double approche : topologique et hodologique
3.
DU LIEU À L’HYPERESPACE 77
3.1 Evolution du rapport à l’espace
3.2 Lieux, non-lieux et hétérotopies de la surmodernité
3.3 Espace public et territoire, enjeux d’une reconquête
Š"‹ W`

!

4.
L’ARCHITECTONIQUE 113
4.1 L’architecture, oeuvre humaine
4.2 L’architectonique
4.3 Espace existentiel et espace de la perception
4.4 Le langage de l’architecture et ses niveaux
5.
LA FORME ARCHITECTONIQUE, STRUCTURE ET PROCESSUS 149
5.1 L’ordre et les lois de la vision
5.2 La structure formelle
5.3 Le processus formel
6.
L’ESPACE ARCHITECTONIQUE, EXPÉRIENCE ET DIMENSIONS 193
6.1 L’expérience existentielle de l’espace
6.2 La forme bâtie
6.3 L’organisation spatiale
6.4 La dynamique spatiale
6
7.
LE TERRITOIRE, NIVEAUX ET STRUCTURES OPÉRANTES 257
7.1 Une approche globale, relationnelle et contextuelle
7.2 Les dualités fondamentales
7.3 Niveaux et structures opérantes
7.4 La forme urbaine, évolution et ruptures
8.
L’ÉDIFICE, ESPACE, FORME CONSTRUITE ET ENVELOPPE 293
8.1 Dualités et structures opérantes
8.2 L’espace
8.3 La forme construite
8.4 L’enveloppe
9.
LES ÉLÉMENTS, ASSOCIATION, ARTICULATION ET MATÉRIALITÉ 403
9.1 Les éléments, leur association, le détail
9.2 L’articulation et ses modalités
9.3 Forme et matérialité
10.
L’ARCHITECTURE EN TANT QUE LANGAGE 445
10.1 Fonctions et aspects du langage de l’architecture
10.2 Les poétiques de la construction
11.
RECHERCHE, INFLUENCES ET ÉVOLUTION DU LANGAGE 485
11.1 L’architecte à la recherche d’un langage
ˆˆ"‰ †
)


% ! * (

11.3 Maniérisme, métalangage et intertextualité
12.
L’ARCHITECTONIQUE REVISITÉE 539
12.1 De nouveaux paradigmes de pensée et d’action
12.2 Identité et mondialisation
ˆ‰"Š *




13.
UNE CULTURE TECTONIQUE PARTAGÉE 599
Glossaire 609
Bibliographie 621


Excerpt


Table des matières