Suppliques, lois et cas dans la normativité de l'époque moderne

À l'époque moderne, les suppliques sont une source complexe : la forme et le style de leur rédaction paraissent si dominants que la tentation est forte d’en réduire les contenus au témoignage de l’échange entre sujets et autorité et aux tentatives mises en place par les premiers pour légitimer leurs propres demandes dans ce cadre hiérarchique. Read More

À l'époque moderne, les suppliques sont une source complexe : la forme et le style de leur rédaction paraissent si dominants que la tentation est forte d’en réduire les contenus au témoignage de l’échange entre sujets et autorité et aux tentatives mises en place par les premiers pour légitimer leurs propres demandes dans ce cadre hiérarchique. Les essais contenus dans ce numéro ont choisi, au
contraire, de porter une attention particulière aux activités dont les suppliques témoignent, et notamment
à l’ambition et à la capacité dont celles-ci font preuve, d’intervenir dans le cadre du gouvernement et des juridictions. Ils montrent, notamment, que la supplique se présente comme une proposition de
mise en ordre de lois qui sont perçues comme obscures et imprécises ; ou alors en tant qu’instruments
pour intervenir dans des procès judiciaires en demandant des changements dans la procédure ; ou encore, la supplique se donne comme tâche de combler les lacunes de connaissances de contextes locaux de la part des autorités centrales.
Les suppliques nous obligent à reconnaitre l’existence d’une « normativité locale » – basée sur la force et la légitimité du « cas » – qui n’était pas nécessairement alternative par rapport à celle exprimée par les institutions centrales, mais devaient coexister avec celle-ci. En même temps, cette normativité locale revendiquait le droit d’être en mesure de juger de l’efficacité de l’action de gouvernement et d’en demander des modifications afin de la rendre plus adaptée aux besoins locaux ; tout cela, au nom d’une compétence juridique revendiquée comme pleinement légitime.


Simona Cerutti est directrice d’études à l’EHESS, Paris

Massimo Vallerani est professeur en histoire médiévale à l’université de Turin


Paperback - In French 18.50 €

Specifications


Publisher
CRH Centre de recherches historiques
Author
Simona Cerutti, Massimo Vallerani,
Collection
CRH, Centre de recherches historiques
Language
French
Publisher Category
Philosophy, literature, linguistics and history > History
Publisher Category
Economics and Social Sciences > Political and Social Science
Publisher Category
Law
BISAC Subject Heading
HIS000000 HISTORY > LAW000000 LAW > POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
01 General / trade
CLIL (Version 2013 )
3259 DROIT > 3377 HISTOIRE > 3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
05 July 2016
Type of Work
Journal Issue
Original Language
French
Original Publication
2016

Paperback


Product Detail
1 Laminated cover
Publication Date
05 July 2016
ISBN-13
9782908452037
Code
93587
Dimensions
15 x 22.5 x cm
Weight
20 grams
List Price
18.50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Write a commentary

Contents


Introduction
Massimo Vallerani
La pauvreté et la citoyenneté dans les suppliques du xvie siècle 
Maria Nadia Covini
Pétitions et suppliques pendant la domination des Visconti et des Sforza au xve siècle : exception, dérogation et formes simplifiées de justice 
Guillaume Calafat
La somme des besoins : rescrits, informations et suppliques (Toscane, 1550-1750) 
Luca Giana
Les suppliants du Pape : en marge de la suppression des petits
couvents par Innocent X (xviie siècle) 
Davide Mano
Plaintes juives et contentieux judéo-chrétien. Le cas de Pitigliano dans le Grand-duché de Toscane au xviiie siècle (1745-1803) 
Romain Grancher
Écrire au pouvoir pour participer au gouvernement des ressources.
L'usage des mémoires dans la controverse sur le chalut (Normandie, premier xixe siècle)
Michele Spanò
La noblesse des misérables : La supplique, le recours collectif et le pouvoir des procédures  
Résumés, mots-clés  
Les auteurs  


Excerpt


Voir sur le site de l'éditeur