Téléchargements

Dans les coulisses de la diplomatie

Histoire du ministère belge des Affaires étrangères (1944-1989)

Préface de Étienne Davignon

Construction européenne, engagement atlantique, indépendance du Congo, guerre froide… En cette seconde moitié du 20e siècle, la diplomatie belge est sur tous les fronts. Dans un monde qui change, il lui faut défendre les intérêts... Lire la suite

Construction européenne, engagement atlantique, indépendance du Congo, guerre froide… En cette seconde moitié du 20e siècle, la diplomatie belge est sur tous les fronts. Dans un monde qui change, il lui faut défendre les intérêts nationaux. Ce qui nécessite de pouvoir disposer d'un outil performant. Or, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, le ministère des Affaires étrangères apparaît comme une administration légère et vaguement désuète. Le « Département » va devoir se transformer. Comment? En améliorant la formation des diplomates, en résistant aux offensives des autres ministères, en recrutant des candidats flamands… Ces changements s’opèrent sur fond de politisation rampante et de fédéralisation du pays. Ils prennent place dans un ministère où les résistances sont nombreuses et les rivalités parfois vives. L’enjeu est pourtant essentiel: ni plus ni moins, il y va de l’image de la Belgique dans le monde. Ce livre s’appuie sur des archives inédites patiemment dépouillées à Bruxelles, Paris, Londres, Washington et ailleurs. Il repose aussi sur le témoignage d’une trentaine d’anciens ministres et diplomates.


PDF - 30,00 €
Livre broché - 45,00 €

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Auteur
Vincent Delcorps,
Préface de
Étienne Davignon,
Collection
Scène internationale
Langue
français
Site web ressource
Publisher’s website for a specified work
BISAC Subject Heading
POL011010 POLITICAL SCIENCE / International Relations / Diplomacy
BIC subject category (UK)
JPSD Diplomacy
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3298 Relations internationales
Date de première publication du titre
25 janvier 2018

Livre broché


Date de publication
25 janvier 2018
ISBN-13
9782875586117
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 654
Dépôt Légal
447 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
95825
Format
16 x 24 cm
Poids
1025 grammes
Prix
45,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
25 janvier 2018
ISBN-13
9782875586124
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 654
Dépôt Légal
447 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
95825PDF
Prix
30,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


avatar

Émission « Un jour dans l'histoire » sur la Première

- 20 mars 2018

Publier un commentaire sur cet ouvrage

Sommaire


TABLE DES ABRÉVIATIONS 5
PRÉFACE 9
INTRODUCTION 11
1. « Le Département » 12
2. Le temps des défis et des menaces 14
3. Enjeux et questions 16
4. Dans les coulisses des coulisses 17
5. Remerciements 18
PARTIE I : 1944-1960
CHAPITRE 1 : RECONSTRUIRE LE MINISTÈRE 23
1. Depuis Bruxelles et Londres, gérer le présent et préparer l'avenir 23
2. « La période la plus difficile de ma vie » 28
3. Une maison du passé ? 31
3.1. Les critiques d’avant-guerre… 32
3.2. …se répètent après-guerre 34
4. Fatales retrouvailles 36
4.1. La commission enquête 38
4.2. Les hommes des « Indications » 41
5. Gérer les ressources humaines 44
5.1. « Je me trouve complètement seul dans cette maison » 45
5.2. Recruter de nouveaux diplomates 47
6. Un ministre loin de son ministère 51
CHAPITRE 2 : L’ADMINISTRATION CENTRALE ÉVOLUE (UN) PEU 55
1. Le ministère durant l’entre-deux-guerres 55
2. Le règlement organique du 14 janvier 1954 57
2.1. La lente affirmation du conseil de direction 58
3. Le secrétariat général se mue en direction générale 61
3.1. Delvaux à la tête des Services généraux 61
3.2. Assurer le bon fonctionnement de la « maison » 63
3.3. Un inspecteur au service de l’expansion ? 66
4. La direction générale de la Chancellerie et du Contentieux 68
5. La direction générale du Commerce extérieur 70
5.1. Des critiques, encore des critiques… 70
5.2. Deux ministres et un ministère 73
5.3. La DGB au quotidien 77
5.4. Expansion commerciale déficitaire 81
5.4.1. Des moyens insuffisants 81
5.4.2. Des diplomates trop peu commerciaux 82
5.4.3. Un Office du Commerce extérieur trop modeste 84
5.4.4. La fin des critiques ? 86
5.5. Corruption à « B » 87
6. La direction générale de la Politique 89
6.1. Le retour des sections géographiques 90
6.2. Premières directions multilatérales 93
6.3. Culture et Information 94
CHAPITRE 3 : UNE SUCCESSION DE STATUTS 97
1. Le statut de 1946 97
1.1. La suppression de la carrière intérieure… 98
1.2. …est contestée dans les faits 100
2. Le statut de 1954 102
2.1. Le très influent secrétaire général. 102
2.2. Quatre carrières soumises à la consultation syndicale 105
2.3. Discrétion et promotions 108
3. L’arrêté de 1956 110
3.1. « Fiction, médiocrité et relâchement » 110
4. La question des épouses 112
4.1. La règle de 1946 112
4.2. Les débats de 1954 et la rupture de 1956 113
CHAPITRE 4 : DANS L’ÈRE DES ALLIANCES 117
1. Le multilatéralisme gagne du terrain 117
2. Gérer la rivalité 121
3. Affaires étrangères et Défense nationale 124
3.1. À Paris, un homme de poids 125
3.2. Une coordination à plusieurs étages 128
4. Affaires étrangères et Affaires économiques 134
4.1. Le plan Schuman 134
4.1.1. Des négociations… 135
4.1.2. …à l’exécution 136
4.2. De Messine à Rome en passant par Val Duchesse 138
4.2.1. Le (quasi-) solo de Paul-Henri Spaak 138
4.2.2. Le « Département » en retrait 141
4.2.3. Les résistances de Delvaux de Fenffe 143
4.3. Le choix d’un représentant permanent 144
4.3.1. Le poids de Snoy … 144
4.3.2. …et la nomination de Van der Meulen 146
5. La victoire des experts ? 148
CHAPITRE 5 : UN MALAISE FLAMAND 151
1. Antécédents 151
2. Spaak se défend au Parlement 153
3. Le PSC met la pression sur van Zeeland 155
3.1. Hors la loi ? 155
3.2. Petits pas et grandes nominations 157
3.3. L’affaire van der Straten-Waillet 159
4. Spaak vs Fayat 163
4.1. « Faut-il tuer les agents d’expression française ? » 163
4.2. Les besoins du terrain 165
4.3. Fayat soutient son chef de cabinet 166
5. Le volontarisme de Wigny 168
CHAPITRE 6 : AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET AFFAIRES AFRICAINES 171
1. Des responsabilités à départager 171
1.1. « Deux administrations complètement séparées » 172
1.2. Des attachés coloniaux dans les ambassades ? 174
1.3. Un conseiller diplomatique auprès du gouverneur? 176
1.4. Des diplomates dans la colonie ? 177
2. Propagande coloniale 180
2.1. « De la cinquième à la première page des journaux » 181
3. Les Affaires étrangères prennent la main 183
3.1. Un diplomate à Léo 184
3.2. Wigny inquiet 185
3.3. Préparation et précipitation 187
3.4. « Le poste le plus passionnant et le plus difficile » 190
4. Au coeur de la crise 194
4.1. Le point de vue du ministre 194
4.1.1. Affaires étrangères contre Défense nationale 196
4.2. Le point de vue de l’ambassadeur 199
4.2.1. van den Bosch fait de la résistance 199
4.3. Le point de vue des services 204
4.3.1. Information, presse et propagande 205
4.4. Le point de vue du représentant permanent 207
4.4.1. « Une cour d’Ambassadeurs » à « Delbelonu » 208
4.5. Épilogue pour Wigny 211
4.5.1. « Le pays compte peu d’hommes aussi capables que vous » 214
PARTIE II : 1961-1972
CHAPITRE 7 : DE LA COLONIE À LA COOPÉRATION 221
1. Le retour du Patron 221
2. La fin des Colonies 223
3. « L’essentiel, c’est d’éviter une dislocation » 223
3.1. Dispersion des Affaires africaines 225
4. La Coopération technique . 228
4.1. Le temps des premiers jalons 228
4.2. La lente création de l’OCD 229
4.2.1. Les projets Van Bilsen … 230
4.2.2. …s’opposent au plan Brasseur … 231
4.2.3. …et irritent les Affaires étrangères 232
4.2.4. « Les chances de réussir sont très réduites » 233
5. Les Affaires étrangères en embuscade 235
5.1. « Une moitié ou un quart de ministre » 236
5.2. Van Bilsen vs Davignon 238
6. L’Office devient Administration générale 240
7. « Une institution modèle » 242
7.1. Difficile coopération 242
7.2. Déséquilibres linguistiques et politisation 245
7.3. L’impuissance des (nombreux) titulaires 247
CHAPITRE 8 : DE LA RÉVOLUTION VERS LA PACIFICATION LINGUISTIQUE 249
1. Spaak vs Fayat (suite) 249
1.1. « Un certain chaos au Département » 250
2. Les lois Fayat 252
2.1. Les Affaires étrangères entrent en résistance . 253
2.2. Un recrutement exceptionnel… et difficile 257
2.3. « Je voudrais que tu m’expliques 'ta’ loi » 259
3. « Une bombe » aux Affaires étrangères 261
4. Passations et jeux de pouvoir 264
4.1. Adriaenssen s’attaque à van den Bosch 265
5. Harmel en quête d’équilibre 267
5.1. Le secrétaire général n’est pas un vrai Flamand 269
5.2. 50-50 271
5.3. Examen de passage pour vieux diplomates 274
5.4. Outplacement aux Affaires étrangères 277
6. Équilibre atteint 280
6.1. « Une nouvelle mentalité dans la carrière » 281
7. Les diplomates belges sont-ils trop flamands ou trop francophones ? 283
7.1. On recherche : diplomates francophones 284
7.2. Getallen zijn nog geen macht 289
CHAPITRE 9 : L’ADMINISTRATION CENTRALE ENTAME SA MUE 293
1. Aux Quatre Bras 294
2. La direction d’administration de l’Information et des Relations culturelles 295
2.1. Dans la foulée congolaise 295
2.2. Apprivoiser les journalistes 298
2.2.1. La montée en puissance de Presse 298
2.2.2. L’entrée des journalistes et la fuite des documents 300
2.2.3. Le cas Pan 304
3. Une DG multilatérale ? 307
4. La direction générale de l’administration 308
4.1. Un ministère encore artisanal 309
4.2. Les tâches croissantes du Protocole 311
5. La direction générale de la Chancellerie (et du Contentieux ?) 314
6. La direction générale des Relations économiques extérieures 318
6.1. « B » passe au multi 318
7. La direction générale de la Politique 321
7.1. Multiplication des services 321
7.2. Davignon fait basculer le centre de gravité… 323
7.3. …et offre l’Europe à « P » 327
7.4. Favoriser le dialogue Est-Ouest 329
8. Le secrétariat général 332
8.1. Le secrétaire général perd du poids 332
8.2. La délicate succession de Robert Vaes 334
CHAPITRE 10 : LES NOUVEAUX VISAGES DE LA REPRÉSENTATION
EXTÉRIEURE 341
1. Les postes : entre déploiement et restrictions 341
1.1. Facteurs et acteurs décisionnels 342
1.2. Les vaches maigres 345
1.3. Des ambassades plutôt que des légations 346
1.4. Postes salubres et insalubres 349
2. Les diplomates : généralistes plutôt que spécialistes 350
2.1. Des missions de plus en plus courtes 351
2.2. De plus en plus multilatéraux 352
3. Les multiples facettes de la démocratisation 355
3.1. Moins de nobles et plus de meubles 356
3.2. Démocratisation, « flamandisation » et démystification 358
3.3. Questions d’argent 360
3.3.1. Le mystérieux calcul des indemnités 360
3.3.2. Vers la fin des privilèges 364
4. La « Carrière » ne fait plus recette 367
4.1. Réformer pour mieux recruter 367
5. La carrière de chancellerie 370
5.1. Officiers et sous-officiers 370
5.2. La lente revalorisation d’une carrière mal-aimée 371
CHAPITRE 11 : AU SERVICE DE SA MAJESTÉ LE ROI 375
1. Sous Léopold, Albert et Léopold 375
2. Sous la Question royale 377
2.1. Légers troubles en interne 377
2.2. Une régence sous contrôle 379
3. Encore Léopold… 383
3.1. L’orgueil des rois 384
3.2. « Profondément respectueux et inébranlablement dévoué » 388
4. Sous Baudouin 391
4.1. Ambassadeur de Sa Majesté 394
4.1.1. Défendre la réputation 395
4.1.2. Assurer l’information 397
4.1.3. Remplir certaines missions ? 398
5. Un certain poids dans certaines nominations 399
PARTIE III : 1973-1989
CHAPITRE 12 : UN MINISTÈRE ET TANT DE MINISTRES 411
1. Harmel : « a very likeable Foreign Minister » 411
1.1. Le poids du Premier s’affirme sous Eyskens 412
2. Van Elslande obtient ce qu’il souhaite 415
2.1. Les doutes des chancelleries. 416
2.2. Le premier Flamand aux Affaires étrangères… 418
2.3. …semble provoquer le départ d’André de Staercke … 419
2.4. …serait étranger aux affaires… 422
2.5. …et se brouille avec le Premier ministre 425
3. Simonet, tutélaire et contesté 431
3.1. Trois ministres pour un ministère 432
3.2. Simonet saute sur les missiles 434
4. Le bref passage de Nothomb 435
4.1. « Heureux et malheureux » 436
4.2. Sur les missiles et au Zaïre, une multiplicité d’acteurs 437
5. Le long règne de Tindemans 443
5.1. Se serrer la ceinture 444
5.1.1. Le temps des restrictions 444
5.1.2. « L’influence politique de Monsieur Tindemans » 446
5.2. La difficile coordination des relations extérieures 448
5.2.1. Le torchon brûle avec de Donnea . 449
5.2.2. Quinze ministres des Affaires étrangères… 451
5.2.3. …et l’importance du Premier 453
CHAPITRE 13 : LA DIFFICILE MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION
CENTRALE 457
1. Gérer l’information par l’informatisation ? 457
1.1. Les réticences de « P » 458
1.2. La lente arrivée de l’ordinateur 459
1.3. L’ambitieux Belextel 461
2. Le secrétariat général 463
2.1. CAP ou pas CAP ? 463
3. Une DG géographique ? 465
3.1. Un vieux débat 466
3.2. L’échec de 1981 467
4. La direction générale de la Politique 469
4.1. Le directeur général « à » la Politique 470
4.1.1. Vanden Bloock pour « épauler » Davignon 471
4.1.2. Cahen remplace Schoumaker qui a remplacé Davignon 473
4.1.3. Schoutheete doit apporter un « dynamisme accru » 475
4.2. La difficile coordination européenne 478
4.2.1. La lente montée en puissance de P11 478
4.2.2. Le leadership du « Département » 480
CHAPITRE 14 : PARFUM DE CRISE DANS LA DIPLOMATIE 483
1. Is het beroep van diplomaat nog actueel? 483
2. Dégradation des conditions de travail 486
2.1. Des postes moins prestigieux 486
2.2. Des postes moins nombreux 490
2.3. Des postes moins sûrs 492
3. La question des femmes 494
3.1. Des femmes d’influence 495
3.1.1. De l’importance de l’épouse 497
3.2. Des femmes diplomates 499
3.3. Des femmes en demande 502
4. Pour une politique du personnel 505
5. La question des carrières 507
5.1. Deux carrières au corps à corps 508
5.2. La fusion n’aura pas lieu 509
CHAPITRE 15 : TOUS POLITISÉS ? 513
1. Processus en trois temps dans la « Carrière » 513
1.1. Liens étroits et services personnels 514
1.2. Vers la politisation des postes 517
1.2.1. À propos de nominations à Londres et à Paris 518
1.2.2. L’entrée en scène des partis 520
1.3. L’indispensable étiquette 521
1.3.1. Un équilibre entre les postes 522
1.3.2. Les réactions contrastées des diplomates 524
2. Dans les cabinets Affaires étrangères 526
2.1. Qui sont-ils ? 527
2.1.1. Le choix du chef 527
2.1.2. Des membres plus nombreux 529
2.1.3. La présence accrue des partis 531
2.2. Que font-ils ? 532
CHAPITRE 16 : UN PAYS EN CHANTIER 539
1. 1970-1980 : la fin de la Culture ? 539
1.1. Les Affaires étrangères se frottent aux Communautés 540
1.2. IRC menacé, les attachés culturels en danger 542
2. 1980-1988 : entre affirmation et confrontations 544
2.1. Les Affaires étrangères sont-elles conservatrices ? 545
2.2. Des sources de tension 548
2.2.1. L’exécution des accords culturels 548
2.2.2. La conclusion de traités 549
2.2.3. Voyages et contacts internationaux 552
3. De 1988 à 1993 : dans l’attente d’une nouvelle révision 555
3.1. La mise en garde de Philippe de Schoutheete 556
CONCLUSION 559
1. Un bilan 560
1.1. Entrer dans le multilatéralisme 560
1.2. Développer une politique congolaise 562
1.3. Représenter les nations belges 564
ANNEXES 567
SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE
1. Archives 583
2. Sources imprimées et éditées 587
3. Périodiques 588
4. Mémoires, souvenirs, essais et journaux 589
5. Instruments de travail 591
6. Mémoires de fin d’études et thèses de doctorat .592
7. Travaux et travaux-sources 594
8. Articles parus dans des revues scientifiques et contributions
à des ouvrages collectifs 602
TABLE DES ORGANIGRAMMES ET DES TABLEAUX 607
NOTICE BIOGRAPHIQUE DES PRINCIPALES PERSONNES CITÉES 609
INDEX DES NOMS CITÉS 629
TABLE DES MATIÈRES 637


Extrait


Recension dans l'Écho