RDC : LES ENJEUX DU REDÉCOUPAGE TERRITORIAL

Décentralisation, équilibres des pouvoirs, calculs électoraux et risques sécuritaires

La question de la décentralisation est ancienne en RD Congo. Elle est régulièrement revenue sous la forme d'un débat opposant les tenants d’un État fédéral largement décentralisé aux partisans d’un État unitaire fortement centralisé. Continuer

La question de la décentralisation est ancienne en RD Congo. Elle est régulièrement revenue sous la forme d'un débat opposant les tenants d’un État fédéral largement décentralisé aux partisans d’un État unitaire fortement centralisé. Aussi, ce débat a été régulièrement relancé face au constat d’un vide administratif dans de nombreuses régions du pays. Exacerbé par l’immensité du territoire et l’insuffisance de ses voies de communication, ce déficit de présence étatique est à l’origine d’un enclavement préjudiciable au développement de l’hinterland congolais.
Si l’opportunité d’une réforme administrative est apparue depuis longtemps comme une nécessité évidente dans un pays aux dimensions continentales, les modalités concrètes de cette décentralisation territoriale restent tributaires de bien des défis politiques et structurels. Le 9 janvier 2015, le Parlement congolais adoptait la loi relative au redécoupage du pays en 26 provinces, contre 11 initialement. Bien que cette réforme figure dans la Constitution de 2006, sa mise en oeuvre aura attendu près de dix ans. Elle est surtout intervenue dans un contexte de tensions politiques, nées des obstructions répétées à l’organisation des élections prévues en 2016 mais aussi à une année de la fin du deuxième et dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila.
Au-delà du seul argument de la décentralisation, mobilisé pour justifier la création des nouvelles entités provinciales, ce rapport retrace succinctement la genèse de cette thématique en RD Congo, et explore les incidences de la nouvelle configuration administrative sur l’équilibre interne des pouvoirs et les équilibres géopolitiques régionaux. Jugée précipitée par nombre d’analystes, cette reconfiguration institutionnelle en plein contexte de dégradation des capacités financières du gouvernement central, semble à bien des égards porteuse de risques d’une nouvelle crise de la gouvernance, à même de porter un coup à la fragile stabilité du pays.


PDF - 0,99 €
ePub (EPUB) - 0,99 €
Fascicule - 6,00 €

Spécifications


Éditeur
GRIP
Édition
10
Auteur
Michel Luntumbue,
Collection
Rapports du GRIP
ISSN
24666734
Langue
français
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
BIC subject category (UK)
J Society & social sciences
Code publique Onix
01 General / trade
CLIL (Version 2013 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre
22 février 2017
ONIX Adult Audience Rating
Avertissement de contenu
Type d'ouvrage
Numéro de revue
Date originale
2017

Fascicule


Details de produit
1
Date de publication
22 février 2017
ISBN-13
9782872910755
Ampleur
Pages chiffres romains : 24
Code interne
94673
Format
17 x 24 x cm
Poids
59 grammes
Prix
6,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

ePub


Details de produit
1 EPUB
Date de publication
22 février 2017
ISBN-13
9782872910762
Ampleur
Pages chiffres romains : 24
Code interne
Epub94673
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
04 avril 2017
ISBN-13
9782872910779
Code interne
PDF94673
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Sommaire


INTRODUCTION 
Les enjeux cachés de la réforme territoriale


LA RÉFORME TERRITORIALE EN RD CONGO : QUELQUES REPÈRES  ENJEUX ET DÉFIS DU NOUVEAU DÉCOUPAGE TERRITORIAL 
1. Un contexte politique délétère 
2. Les défis structurels et la mobilisation des ressources 
3. Tentations communautaires et risques sécuritaires 


CONCLUSION 


Extrait